mardi 7 décembre 2010

Catherine Briat la femme de tête et de lettres.


Catherine Briat est ce que l'on peut qualifier de tête bien faite, elle est jolie, elle est diplômée en sciences politiques, et a longtemps travaillé pour de grosses agences de publicités américaines. 
Aujourd'hui, elle est directrice de la Communication de Radio France.


Mais derrière ces "fausses apparences" de "business woman" accomplie se cache une écrivain au talent indiscutable.


Catherine est une femme d'exception, telles que je les aime, il suffit de lire son dernier livre, Le Dernier Rendez-Vous paru chez Plon et vous comprendrez qui est vraiment Catherine Briat : une femme simple à l'écriture raffinée.


Le résumé ? Au crépuscule de se vie, un homme qui n'espère plus rien va rencontrer une femme qui va bouleverser sa vie?
Cette femme a 51 ans, lui bientôt 70., une histoire d'amour qu'ils n'osaient même plus espérer.


Ce livre est original car écrit à deux voix ce qui accentue sa sensibilité.


Et Catherine, malgré un emploi du temps que j'imagine fort chargé, s'est prêtée volontiers aux questions futiles et légères d'isis Potins....


Votre odeur favorite ?
Celle des figuiers, l’été, en méditerranée

- Simone de Beauvoir ou Coco Chanel ?
Coco Chanel parce qu’il y a de la beauté dans son éternel féminin

- Converse ou Louboutin (12 cm) ?
Louboutin objets rares à consommer avec modération

- Parisienne ou Campagne ?
Parisienne définitivement urbaine

- Les personnes qui vous inspirent le plus pour habiller le matin ?
Je n’ai pas le temps de penser encore moins d’imaginer le matin.. ce sont les chaussures qui inspireront la tenue du jour

- Et celles qui vous inspirent pour vos écrits ?
Marguerite Duras et Albert Camus au tout premier plan et puis beaucoup d’autres

- Votre surnom ?
J’en ai quelques uns, celui que je préfère est Sunshine

- Germano Pratine ou bobo de l'Est Parisien ?
Germano Pratine, sorry..

- Comment vos amies vous décriraient-elles ?
Indépendante probablement

- Comment vos amIS vous décriraient-ils ?
Volontaire

- Droite ou gauche du lit ?
A droite, je n’ai jamais compris pourquoi je me suis toujours retrouvée de ce côté

- Chien ou Chat ?
A paris un chat
- A qui aimeriez vous dire : MERCI !
A mes lecteurs

- Blog de mode ou blog cuisine ?
Blog cuisine

- Quel personnage qui n'est plus de ce monde aimeriez vous retrouver au paradis ?
Modigliani

- Vos lieux de méditation ou de détente
Une plage déserte au petit matin

- Votre recette détente
Une heure de natation, tisane et lit

- Qu'est ce que le bon goût selon vous ?
De ne pas l’imposer aux autres

- Jupette ou pantalon ?
Pantalon

- Une musique, un chanteur
Adriano celentano

- Un film
Le mépris

- Comment vous voyez vous dans 60 ans ?
Au paradis






Rien que pour vous un extrait de ce magnifique opus : “Ne me demandez pas de connaître tous mes amis. Ne me demandez pas la fidélité, on sait bien qu’elle est une promesse hypocrite. Et puis, nous n’avons pas le même âge. Pardon de le dire ainsi, je ne voudrais pas être offensante mais c’est bien une réalité qu’on ne peut se cacher tous les deux. Je ne supporterai pas la jalousie, celle que pourrait vous inspirer la jeunesse par exemple. Si l’un sent qu’il pourrait faire du mal à l’autre, alors il faudra s’éloigner. Prendre de la distance. Ne pas se faire de mal et reprocher à l’autre ce qu’on refuse de voir chez soi.”


Merci Catherine....


Isis

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Germanopratines en Louboutin pour la plupart, en Converses pour certaines: certainement des femmes bien vos interviewées, mais toutes (ou presque) "d'exception", vous ne sentez pas que trop d'exception tue l'exception ? surtout celle de l'ordinaire germanopratin!

Isis Potins a dit…

@anonyme...mais je ne réunis que des femmes d'exception qui font l'exception !!!!! bd St Germain ou place Kléber à Strasbourg, rue de la Roquette à Lille ou à Marseille dans l'est ou l'ouest de Paris..... Les femmes d'exceptions sont partout.

Par contre, j'aime bien que les anonymes à l'esprit critique aient la franchise de laisser leur nom !

Sylvie a dit…

Sunshine, joli surnom! Une femme qui nous laisse admiratives,... n'est ce pas?

Mia in TERRA LATINA a dit…

Très belle interview là aussi ! J'adore ses réponses...
On ne sait plus où donner de la tête avec toutes ces belles personnalités féminines que tu nous présentes.
On sent que tu aimes les femmes, tu sais leur rendre hommage... Bravo Valérie !
Bizzzzz ;-)

Anonyme a dit…

Bonjour,

Anonyme n'a rien à voir avec la franchise, c'est techniquement ce qui va le plus vite, pas envie de créer un compte google. Par ailleurs, c'est de facto une identité car si vous êtes perspicace vous pouvez tout à fait reconnaître une écriture, une tournure d'esprit si elles reviennent régulièrement ... un pseudo n'est pas plus franc et un vrai nom cela vous dira quoi? cela vous fâche car ce que je dis aujourd'hui ne vous plaît pas bien que cela ne soit pas une attaque mais une constatation. Si j'avais envoyé quelque chose d'élogieux vous auriez donné probablement dans le "mais quelle belle personne se cache ainsi?" cela dit pour vous faire plaisir je veux bien signer .... aller au hasard, Zelda Fitzgerald.
Au delà de cela qui relève du détail, je maintiens que galvauder les notions les affaiblit et NON, l'exception ne se rencontre pas à tous les coins de rue!
ZF

Stéphanie a dit…

Encore une jolie interview !

Isis Potins a dit…

@Zelda, c'est super au contraire d'ouvrir un débat sur les femmes !
Qu est ce qu'une femme d'exception ??? Tout à l'heure je me suis peut être mal exprimée.
Pour moi chaque femme est exceptionnelle par son être, son caractère, sa façon de penser, de s'habiller, de s'exprimer.
Mais il y a des femmes qui le sont encore plus parce qu'elles ont un truc en plus : un jolie plume, une tête bien faite, un parcours original, un humour, une classe.... et c'est celles ci que je présente.
Il s'avère que je les soumets toutes au même questionnaire, et qu'il y a donc une chance sur deux pour qu'elles portent des Converse et se sentent germano pratines.....
Merci pour ces remarques que je trouve constructives.

Flannie a dit…

Quel plaisir de retrouver Catherine chez toi ! J'ai adoré son livre !